BNF – Bourse du talent

La BNF (site web rénové depuis peu ici) exposait jusqu’à aujourd’hui les travaux des jeunes photographes distingués dans le cadre de la Bourse du talent. J’y suis allé dimanche dernier pour ma part. Contrairement à l’an passé où je découvrais la plupart des photographes et leurs travaux, cette fois-ci, bon nombre des travaux et des auteurs m’étaient connus.

Clémence de Limburg (lauréate dans la catégorie reportage, série escape, site ici) illustrait l’existence de Gitty et de sa fille,  une jeune femme juive partagée entre une existence de new-yorkaise ordinaire qu’elle a choisi et le mode de vie orthodoxe de son ex-mari. Un reportage qui se lit autant qu’il se regarde. Philippe Conti (coup de cœur dans la catégorie reportage, site ici) montrait des images de civils mutilés lors de la guerre en Irak.

Lucie et Simon (lauréats en catégorie portrait, série scènes de vie) illustrent la vie quotidienne de jeunes gens « vu de dessus »: c’est bien composé, propre, frais et design. On avait déjà vu leur travail chez Frédéric Moisan (billet ici).  Aglaé Bory (coup de cœur portrait, série corrélations, son site ici) saisit de touchants autoportrait d’une jeune mère et de sa petite fille empreintes d’un je ne sais quoi d’absence ou de tristesse, sans effet.

Claire Cocano (lauréate mode, série sweet sixteen, site ici) nous montre des jeunes filles épurées, aux couleurs fluo souvent seules dans des cadres vides. Le problème avec la photo de mode c’est que l’objet photographié doit être au 1er plan et que du coup j’ai un peu de mal à voir le rapport avec la photographie « désintéressée » où le propos se veut artistique: c’est d’autant plus délicat quand on a pas le recul de l’histoire (qui vaut à des photographes de mode ou de publicité d’être considérés à l’égal d’artistes). C’était je crois la 1ère année où ce genre est introduit. Il n’en reste pas moins que ces photographies sont fort sympathiques.  Franck Glenisson (coup de cœur mode, site à la navigation chaotique ici) incarne un style totalement masculin avec un éphèbe sortant des eaux muni d’une prothèse de jambe que l’on dirait sortie d’une BD de Bilal. Mouais. Françoise Spiekermeier (coup de cœur mode, site ici) qui n’est plus vraiment une jeune photographe (on dirait poliment « mid-career » pour reprendre le terme consacré) exposait de magnifiques portraits de jeunes africains en tenue locale. C’est beau, simplement.

Le dernier volet est consacré au domaine « espace » (c’est un peu bizarre comme intitulé) et Arno Brignon série 31sans, site ici) est lauréat.  Si c’est photos viennent de Toulouse, elles n’ont rien à voir avec l’espace aérien mais plutôt avec la banlieue (style vu’). Qu’on se rassure, Arno sait photographier dans d’autres styles. Julien Lombardi (série artefact, mention spéciale espace, son site ici) montre des objets de nuit, un sujet réussi comme un exercice de style mais un peu éculé. Stéphanie de rougé (coup de cœur espace, série overground, site ici) traite un sujet pour le coup très original, sympa et avec pas mal de fraicheur: il s’agit des toits des immeubles à New York qui sont utilisés comme terrasse ou jardin.

Bourse des talents 2008 – BNF – Steffen Rault

En février 2009 s’est achevée à la BNF une exposition des travaux des lauréat de la Bourse des Talents 2008. Le temps est (re)venu d’en parler puisque Stéphanie Lacombe, qui en faisait partie, vient d’être récompensée d’un prix Niepce.

Steffen Rault termine ce passage en revue tardif. Ce photographe montrait un travail d’illustration de ses préoccupations environnementales en se mettant en scène muni dun masque à gaz et le corps peint d’une carte de ville. Je n’ai pas trouvé son site web.

Steffen-Rault---BNF-2009

Bourse des talents 2008 – BNF – Boris Gayrard et Laurent Julliand

En février 2009 s’est achevée à la BNF une exposition des travaux des lauréat de la Bourse des Talents 2008. Le temps est (re)venu d’en parler puisque Stéphanie Lacombe, qui en faisait partie, vient d’être récompensée d’un prix Niepce.

Boris Gayrard et Laurent Julliand montrait respectivement la blancheur glacée du pôle (69.13°N 51.06°W) et la forêt après l’incendie (Stigmates). Le travail de l’un et de l’autre m’a vraiment laissé de marbre : des images trop vues ?

Les images que j’ai réalisées sur place lors de l’exposition sont très médiocres et je n’ai pas trouvé le site web des auteurs pour montrer leur travail. Dommage et ce d’autant que l’on ne peut voir ainsi leur autres travaux. Laurent Julliand est membre du collectif Contextes (leur site, peu pratique, ici).

Bourse des talents 2008 – BNF – Damien Fellous

En février 2009 s’est achevée à la BNF une exposition des travaux des lauréat de la Bourse des Talents 2008. Le temps est (re)venu d’en parler puisque Stéphanie Lacombe, qui en faisait partie, vient d’être récompensée d’un prix Niepce.

Damien Fellous n’ a pas de site web mais le collectif auquel il appartient, Libre Arbitre, est visible ici et son espace à lui tout seul est par (merci à lui de m’avoir communiqué les bonnes adresses :) Son reportage baptisé Les Guerrill’ados de l’ELN est consacré à des « enfants soldats » en Colombie. On connaissait le phénomène en Afrique. Ici, une image m’a particulièrement frappée, c’est le gros plan sur une arme décorée d’un nounours. Dans cette seule image (illustration ci-dessous), tout est dit.

Damien-Fellous---BNF-2009

Bourse des talents 2008 – BNF – Marilia Destot

En février 2009 s’est achevée à la BNF une exposition des travaux des lauréat de la Bourse des Talents 2008. Le temps est (re)venu d’en parler puisque Stéphanie Lacombe, qui en faisait partie, vient d’être récompensée d’un prix Niepce.

Marilia Destot présentait Ellipses, un travail intimiste et presque cinématographique avec des diptyques qui s’enchainent. L’illustration ci-dessous vient de son site que vous invite à visiter ici.

Bourse des talents 2008 – BNF – Jean-Claude Delalande

En février 2009 s’est achevée à la BNF une exposition des travaux des lauréat de la Bourse des Talents 2008. Le temps est (re)venu d’en parler puisque Stéphanie Lacombe, qui en faisait partie, vient d’être récompensée d’un prix Niepce.

Jean-Claude Delalande montrait ses fameuses tentatives, fameuses car pour ma part je les avais déjà vues à Arles en 2008 sur l’Espace SFR (billet ici où je… ne parlais pas de lui) et puis aussi parce que la presse a déjà parlé de lui (ici par exemple). Son site web, qui vaut aussi le déplacement, est ici et l’illustration ci-dessous en provient et était exposée à la BNF. Sa mine défaite et le caractère absurde de ses photographies produit immanquablement un effet comique.

Bourse des talents 2008 – BNF – Magali Corouge

En février 2009 s’est achevée à la BNF une exposition des travaux des lauréat de la Bourse des Talents 2008. Le temps est (re)venu d’en parler puisque Stéphanie Lacombe, qui en faisait partie, vient d’être récompensée d’un prix Niepce.

Magali Corouge montrait des images du haut Karabagh. Elle a un site web ici.

Corouge---BNF-2009

Bourse des talents 2008 – BNF – Christophe Chammartin

En février 2009 s’est achevée à la BNF une exposition des travaux des lauréat de la Bourse des Talents 2008. Le temps est (re)venu d’en parler puisque Stéphanie Lacombe, qui en faisait partie, vient d’être récompensée d’un prix Niepce.

Christophe Chammartin s’est fait remarqué (dans Courrier International par exemple, ici) par son sujet, « prison de plastiques » consacrés aux ouvriers agricoles misérables qui travaillent sur des exploitations sous serre en Espagne, près d’Alméria. Je n’ai pas trouvé son site web.

C’est ce sujet qu’il présentait à la BNF (un extrait de son panneau ci-dessous).

Chammartin---BNF---prison-d

Bourse des talents 2008 – BNF – Renan Astier

En février 2009 s’est achevée à la BNF une exposition des travaux des lauréat de la Bourse des Talents 2008. Le temps est (re)venu d’en parler puisque Stéphanie Lacombe, qui en faisait partie, vient d’être récompensée d’un prix Niepce.

Renan Astier nous montre une étreinte qui n’a rien d’amoureuse bien que manifestement l’enlacement soit étroit. Il n’a pas de site web, ce qui est incompréhensible.

Renan-Astier---L'étreinte--

Mois de la photographie à Paris – 3 – Seventies – BNF Richelieu

C’est le mois de la photographie à Paris et tous les sites à vocation culturelle se doivent de montrer de la photo.  La Bibliothèque Nationale (sur le site Richelieu) montre l’exemple avec une expsoition consacrée à la photographie américaine dans les années 70 d’où le titre de l’exposition (seventies).

Très peu de photo en couleurs, hélas. Tous les classiques sont là de Arbus à Winogrand et quelques noms moins connus. Plus de 300 photographies dont certaines devenues des icones (le gosse dans le parc d’Arbus ci-dessous, la jeune femme riant de Winogrand).

Même si le panneau introductif précisait bien qu’il ne s’agissait que d’une coupe dans la collection de la BNF et non d’une exposition exhaustive, il faut bien reconnaître que 7 EUR pour des photos présentées sans guère de logique et sans aucun contexte (à se demander à quoi sert la BNF et ses conservateurs) c’est un peu fort de café. Je passe sur la foule compacte amassée ce dimanche en fin d’après-midi devant les œuvres, certains se roulant des pelles, d’autres répondant au téléphone. Je passe aussi sur les 48 EUR du catalogue.

Seule la qualité de l’éclairage ne souffre pas de critique.

Si vous connaissez un peu la photo, vous ne découvrirez pas grand chose et n’apprendrez rien. Si cela vous tente néanmoins, c’est jusqu’au 25 janvier 2009.