Les grands événements photos Janvier-Avril 2010

Le début de l’année est généralement peu fructueux en événements photos. Janvier 2010 n’a pas dérogé à la règle avec seulement un festival, celui de Los Angeles (PhotoLA) et, plus près de Paris mais aussi plus modeste, Phot50 à Londres. Quant à  Festiv’art qui devait se tenir à Shanghai, le site web reste étonnamment muet. En février 2010, il n’y aura pas grand chose non plus à voir sous nos latitudes puisqu’il faudra aller au Laos pour trouver un festival.

L’éclaircie arrive au printemps avec le mois de mars 2010.

FotoFreo en Australie (qui commence le 28 février et dure 10 jours environ) mais surtout les deux événements américains majeurs, à savoir l’AIPAD photography show (18-21 mars 2010 à New-York, une foire haut de gamme qui se tient chaque année) et FOTOFest (12 mars – 25 avril à Houston, un gigantesque festival qui se tient une année sur deux) qui peuvent donc être vus en même temps. L’événement russe a été annoncé début mars: le 8ème International Photography Month de Moscou se tient du 11 mars au 27 juin 2010. Voilà un magnifique programme entre Est et Ouest pour qui dispose de temps et de moyens.

En avril 2010, la quantité et la proximité priment sur la qualité. Seville, Darmstadt et Thessalonique sont à l’honneur mais ces événements sont soit modestes (Séville), soit courts (Darmstadt), soit pas encore calendarisé avec précision (Thessalonique). Aucun de ces festivals, pour des raisons diverses, ne me tente vraiment: celui de Thessalonique est le plus attractif mais c’est un peu loin au regard de l’enjeu. Il en de même pour le festival qui se tient à Hyères qui est consacré de plus à la photo de mode exclusivement. Il reste finalement un seul événement, pas dédié à la photographie mais qui en présente pas mal et qui se trouve tout près de Paris, c’est ArtBrussels.

Galerie Pascal Polar – Michel Scarpa, Anton Solomoukha,Veronique Boyens, Mayuko Sakai, Herman Bertiau, Paul Vinet, Catherine Vernet

Je vous ai longuement parlé (11 articles) de ma promenade à ArtBrussels mais bien évidemment, à Bruxelles, il y a aussi des galeries à voir.

J’ai donc profité de ArtBrussels pour aller voir Pascal Polar (ici) dont je reçois les invitations depuis des mois sans pouvoir y aller. La galerie, particulièrement vaste, est sur deux niveaux et, chose appréciable, les prix figurent en clair. Lors de ma visite, fin avril, il y avait une exposition collective qui montrait notamment Michel Scarpa mais je vois qu’il est toujours présent et jusqu’à fin août.

Le travail de Michel Scarpa se présente sous la forme de surimpression géantes sur plexiglas et d’autres plus petits formats un peu pixelliseés. C’est un travail plus proche du design ou de la création artistique que de la photographie stricto sensu mais l’effet produit est intéressant et original. Je n’avais jamais rien vu de tel. Les petits formats sont à 3 200 euros. Le seul hic c’est que ce travail, d’un traitement assez subtil et offrant peu de contrastes, ne ressort pas du tout sur un petit écran via internet. Il a un blog (ici) qui montre l’éclectisme de son travail, qui repose sur des techniques multiples.

Herman Bertiau montrait  en noir et blanc des femmes nues (enfin je pense) dissimulées. J’ai été moyennement séduit. Je n’ai pas trouvé son site web. Paul Vinet montrait des silhouettes comme découpées sur fond doré. Renseignement pris, sur son site (ici), il s’agit de tirages couleur dorés à la feuille montés sur aluminium. La technique ne fait pas tout et passé la surprise et la curiosité, je reste mitigé. Sur son site on voit d’autres tentatives de mix de techniques.

Catherine Vernet montrait des portraits sur fond noir mais je n’en ai guère de souvenir et pas moyen de trouver son site web ni son travail sur un quelconque site web.

Je garde pour la fin les trois photographes dont les travaux m’ont semblé les plus intéressants.

Au rez-de chaussée, dans un coin, on pouvait voir quelques nus originaux de Anton Solomoukha (75*56 cm). Ce sont des nus originaux car un brin « décalés » bien que photographiés comme on ferait une peinture classique. L’artiste ne doit pas être représenté par la galerie (comme la plupart des artistes montrés lors de cette expo, d’ailleurs) et ne possède pas de site web mais une large collection de ses travaux est visible ici. La photo ci-dessous n’était pas visible lors de l’expo mais donne une idée de son style. Un autre lien russe, pas mal, ici.

Veronique  Boyens était présente également, à l’étage. Vous vous souvenez peut-être qu’elle avait été exposée (ici) au Musée de la Poste (ici), à Paris avec des autoportraits timbrés. Elle récidive avec des autoportraits (en 60*60 cm) et, nouveautés, des autoportraits en intérieurs (en 46,5*70 cm) respectivement à 1 800 et 1 600 euros. Son site est bien fait (ici) et l’illustration ci-dessous en provient. Mayuko Sakai montrait d’énigmatiques photos qui ne pouvaient montrer d’intriguer (en 80*100 cm et à 1 600 euros). C’est une vraie découverte. Son site est ici.

 

Voilà, une sympathique exposition, de l’air et des prix abordables.

ArtBrussels 2009 – Les galeries étrangères – Partie 11 (et conclusion)

Et voilà, c’est le dernier article de la série sur Artbrussels, comme quoi il y avait de quoi voir :)

La galerie Deweer (ici et Otegem, un petit patelin en campagne) montrait Koen Vanmechelen et Boris Mikhailov. Maruani et Noirhomme (Knokke et ici)  montrait David Lachapelle. La galerie Tanit (ici et Münich) exposait Sonja Braas. Nikolaus Ruzicska (Salzburg et ici) montrait Giovanni Castel. Max Estrella (Madrid et ici) présentait Dionisio Gonzalez et Aitor Ortiz. La galerie Bo Bjerggaard (Copenhague et ici) montrait Per Bak Jensen et Eve Sussman. Horrach Moya (ici et Palma de Mallorque)  montrait Lida Abdul. La galerie Charim (Berlin, Vienne et ici) montrait Valie Export, Lise Pouger et Markus Krossendorfer. La galerie Traversee (ici et Münich) avait choisi Allan Sekula. Clara Maria Sels (ici et Düsseldorf) montrait Francesca Woodman, Wolfgang Flad et Dieter Hiesserer.

Au final, cette foire permet de voir de nombreux artistes et de multiples galeries et, le médium photographique étant largement représenté, ArtBrussels est à ne pas manquer pour tout amateur de photos qui se respecte. Au-delà de l’attrait de la foire, la proximité avec Paris et l’absence de stress régnant à Bruxelles (ainsi que les gaufres) font de cette destination une promenade reposante pour les parisiens et réjouissante pour les papilles.

ArtBrussels 2009 – Les galeries étrangères – Partie 8

Poursuite de la visite de ArtBrussels 2009 sous un angle photographique.

La Galerie Steinek (ici et Vienne) montrait Rong Rong et Yvon Lambert (ici et Paris) Andres Serrano et Candice Breitz, Meessen de Clercq (ici et Bruxelles), Jordi Colomer, Patrick Evraert et Sarah Pickering. Cette dernière s’est pas mal faite remarquée avec sa série d’explosions (ci-dessous).

Aeroplastics (Bruxelles et ici – leur site est toutefois une calamité) montrait Kahn et Selesnick, Shadi Gadirian et Vincent Bergerat. Studio la Città (ici et Vérone) présentait Kirk Palmer, Mikhael Subotzky, Vincenzo Castella avec une vue de Naples et surtout Hiroyuki Masuyama avec de curieuses photos (série Turner) qui semblent des peintures (ci-dessous).

La suite bientôt.

ArtBrussels 2009 – Les galeries étrangères – Partie 7

Le tour photo de ArtBrussels 2009 n’en finit pas et j’ai encore plein d’articles en réserve.

Guy Bartschi (ici et Genève) montrait Per Barclay et Nan Goldin.

Jacques Cerami (ici et Charleroi) montrait le travail de Pol Pierart, de très petits formats noir et blanc à l’humour un brin désespéré et surréaliste ainsi que Vincen Beekman, Nina Berman, Ronny Delrue et bien sûr Philippe Herbet que j’avais découvert au Show Off 2007 à Paris. La nouveauté cette fois c’était Jean Revillard qui photographie des baraques de clodos comme des palais.

Martin Asbaek Gallery (ici et Copenhague) représente Elina Brotherus (bien connue en France – elle a eu le Prix Niepce en 2005) et Sabine Dehnel (mon billet ici) mais avait choisi de montrer le travail de Ebbe Stub Wittup, Martin Liebscher et Trine Sondergaard.

Marion Scharmann (ici et Cologne) montrait Martina Sauter (vue à Arles en 2008, mon billet ici)  et Peggy Franck, un travail très original, absolument indescriptible (ci-dessous).

La suite très bientôt :)

ArtBrussels 2009 – Les galeries étrangères – Partie 6

C’est la suite de notre grande saga du printemps avec le parcours photo de ArtBrussels 2009.

Salon 94 (ici et New-York) montrait le travail de Katy Grannan, quatre photos montrant chacune une pauvre femme coincée dans un angle d’une pièce.

 

Cette galerie montre sur son site web des choses intéressantes comme le travail de Paul Graham, Carlo Mollino, Aïda Ruilova, Shirana Shahbazi (que j’avais découverte au centre culturel suisse à Paris – mon billet ici) et surtout de Marilyn Minter.

D’autres galeries avaient moins de photos intéressantes à montrer.

Rubicon Gallery (Dublin et ici) montrait Liam O’Callaghan avec ses constructions de carton où coule la peinture. La Galerie Patricia Low (ici et Gstaad) montrait les paysages de Dan Holdsworth. Jiri Svestka (ici et Prague) montrait Jitka Hanzlova et Marketa Othova. Galeria Senda (Barcelone et ici) montrait Anna Malagrida et Ola Kolehmainen (déjà vue chez Baudoin Lebon  – mon billet ici).

Voila, et bientôt la suite.

ArtBrussels 2009 – Les galeries étrangères – Partie 5

Erna Hécey (ici et Bruxelles) montrait Laurie Simmons, Peter Friedl, Suzanne Lafon et une photo bien connue (mais que j’avais pas encore vue « pour de vrai ») tirée d’une vidéo de Johan Grimonprez, celle avec la fille qui mange une colombe (ci-dessous).

Ibid projects (Londres et ici) montre le travail de Olivier Richon entre le portrait animalier et la nature morte. Kleindienst Galerie (ici et Leipzig) montrait Nadin Maria Rufenacht (ci-dessous) avec de curieux équilibres (série Le jeu de Brigitt). L’ensemble fait plus d’ 1,50 m de large.