Grid 2012 – Torch Gallery et VM Gallery

La Torch Gallery (Grid Off) présentait cette année le travail de Popel Coumou à mi-chemin du dessin et de la photographie qu’il ornemente de compositions géométriques soulignant souvent les points de fuite et suggérant la 3ème dimension. On ne pas s’étendre.

Travail plus aisément saisissable pour le profane, et accueil fort aimable, chez WM Gallery qui expose jusqu’au 1er juillet de vraies beautés horrifiques: des fragments humains dans des bocaux mais pas n’importe lesquels, des morceaux de peaux (humaines) tatouées.  Quand on y réfléchit c’est macabre mais en vérité c’est plutôt l’esthétique qui ressort à la 1ère impression. Ce travail très dépouillé (bocaux sur fond blanc, format modeste) est signé de Katarzyna Mirczakqui a eu accès à des archives (remontant à 1875) de médecine légale à l’Université Jagellon. Maurycy Gomulicki complète la série avec des tirages de grands tatouages. L’ensemble des deux travaux est réunis sous le titre « Brutal Ink -Polish penitentiary raw tattoos ».

C’est à voir même si la gallerie est toute petite.

Grid 2012 – Survol

A l’occasion de la biennale Grid 2012 (qui dure jusqu’au 1er juillet 2012), je passe 4 jours entiers à Amsterdam: c’est ma 2ème visite à Amsterdam. Le temps est ensoleillé avec quelques petites et courtes averses.

Comme d’habitude la 1ère chose à faire est d’acheter une carte de métro (20,5 € pour 4 jours) qui vaut aussi pour le bus et le tram (qui est le moyen de transport le plus pratique). Parmi les restaurants, j’ai testé Haesje Claes (Spuistraat 275 – station Spui) qui fait une cuisine bistrot locale de 10 à 22H avec un menu autour de 25€, c’est servi très vite, c’est simple et bon et il y a plein de monde; les serveurs et serveuses sont polyglottes, tout comme le menu. Seuls bémols, le verre d’eau à 2,20€ et la foule: il faut mieux y aller très tôt (traditionnellement le repas du soir est pris de bonne heure vers 17H30 – 18H30 aux Pays-Bas, même si les choses changent) ou réserver. Le grand magasin à voir est De Bijenkorf (Dam 1 – station Dam ou à pieds depuis Stui). Les bonnes librairies sont sur Spui au 12 et 14 (station Spui): American Book Center et Athenaeum Boekhandel.

Le centre d’exposition principal à Amsterdam (Harbour Hall, Cruquiusweg) dont l’accès est parfaitement décrit sur le site web est un hangar, en bordure d’une route passante, avec rien à manger sur place. L’accueil est en revanche très sympathique et les photos de bon niveau avec beaucoup de découvertes pour ce qui me concerne, à part la section espagnole, déjà vues à Madrid. Le volume exposé est important, pas loin d’être comparable avec celui d’un des ateliers lors des Rencontres d’Arles. J’ai payé un pass 15 € pour avoir accès à toutes les expos (sachant que l’expo principale coûte 7,5) mais j’ai bien l’impression que peu d’autres sites sont payants (heureusement j’ai eu un petit cadeau imprévu, le catalogue – très bien fait d’ailleurs).

Les autres expositions dites « principales » sont très en revanche modestes à tout point de vue et le « off » est très … off (comme partout) et il faut vraiement vérifier le descriptif avant de se demander s’il faut passer plus d’une heure en transports en commun pour faire l’aller-retour. Du coup, Amstelveen ne valait pas le coup et pour Harlem c’était autant pour jeter un oeil sur la ville (charmante). Pas mal d’expos se tenait à Amersfoort mais c’est un peu loin et surtout le site web a été actualisé un peu tard et du coup je n’avais pas vu qu’il y avait autant d’expos là-bas (ce n’est pas grave, ce n’est pas non plus le coeur de Grid).

Pour le reste j’ai vu que le FOAM avait ouvert une vaste annexe dédiée à la vente du magazine et aux tirages: c’est vraiment pas mal du tout et c’est l’occasion de compléter sa collection de magazines ;) Le site principal reste ouvert et MarseilleHuis n’a pas déménagé.

Des billets viendont compléter ce survol bientôt (ou bien tard).