Noorderlicht 2009 – Groningen Photo Festival – Pictura

Voici venue l’heure du dernier article sur Noorderlicht 2009 et ce n’est pas l’exposition la plus modeste (en nombre), au contraire, avec presque 20 auteurs.

Comme sur d’autres sites, on croit que c’est petit de prime abord mais c’est une erreur. Il s’agit encore de photos d’étudiants de divers domaines de la photographie, cette fois le travail de fin d’année de la FotoAcademie d’Amsterdam. Je ne mentionne ici que les auteurs ayant un site web individuel en état de marche où figure autre chose qu’une carte de visite. L’ensemble des diplômés et de leur travaux sont de toute façon visibles sur un site collectif, ici.

Esther Buitenhuis (site ici) bâtit des compositions géométriques abstraites en diasec tandis que Gneomar van Nispen (site ici) aboutit à un résultat proche en figeant des fluides colorés en mouvement. Marjolein de Rijk (site ici) montrait des portraits aux nombreuses superpositions, très retravaillés. Marc Driessen (site web ici) montrait de banales scènes de rue. Marc Kruse (site ici) nous gratifie de photo sombres et voilées où on distingue à peine un corps féminin. Angeline Swinkels (site ici) montre  3 photos dans une communauté de hippies (enfin on dirait) et Feiko Koster (ici), un genre de gothique revisitant la bible. Katinka Schreuder (site ici) montre des panoramiques de rue où passent des gens avec des surimpressions ou reflets adroits. Paulien Kluver (site ici) montrait untrès grand portait dans l’escalier.

Karin Kohnstamm (site ici) exposait trois portraits ravissants assortis à des fleurs et Kim Mandemaker (site ici) des portraits de mode très réussis.

Tout cela au final n’est guère convainquant et les sites web ne le sont pas plus: c’est très étrange d’être si dubitatif avec le recul alors que sur le coup, l’ensemble m’avait plutôt séduit. Il est vrai que les sites web sont très approximatifs et véhiculent une impression d’amateurisme vieillot.

Deux auteurs m’ont rappelé d’autres photographes.  Eelco Hofstra (site ici) montrait un travail proche de celui de Metzger avec des vues de voiture de nuit, immobile, feux allumés sauf qu’il s’agit là de création publicitaire. Et dans le travail de Marianne Berkhoff (site ici), avec ses poulets et dindes seules ou en groupe, on se croirait (un peu) chez Petitprez, que je préfère toutefois.

Les 4 derniers m’ont semblé plus intéressants.

Peter Paul Schouten(site ici)  montrait des espace géométriques presque blancs habités parfois d’une frêle silhouette humaine floue. C’est pas mal mais le site web, pourtant pas en flash, ne permet pas de lier les images.

Dans la même veine « du blanc »,  Nadine van Den Berg (site ici) montre des paysages urbains… très blancs où evolue un personnage en blanc.